Dans la pandémie de COVID-19, les ouvriers de l’usine de camions Ford Dearborn lancent un comité de sécurité pour sauver les vies

Par le comité de sécurité de Ford Dearborn
3 août 2020

Les travailleurs du complexe Ford Rouge à Dearborn, Michigan, ont organisé un comité de sécurité de base en solidarité avec leurs frères et sœurs de FCA Jefferson North à Detroit, de Sterling Heights Assembly au nord de Detroit et de l’usine de jeeps FCA Toledo dans le nord-ouest de l’Ohio. Le premier acte du comité a été de lancer l’appel suivant à ses 5.000 collègues, qui construisent les pickups F-150 les plus populaires de la société, afin de préparer une action commune afin de lutter contre le coronavirus et sauver des vies.

Frères et sœurs de Ford Rouge: Nous sommes face à une urgence extrême. Le coronavirus se répand parmi nous. Il est sur une chaîne. Il est sur l’autre. Il vient vers vous. La direction, avec le soutien du syndicat, nous traite comme des cobayes et nous en sommes au point de rupture.

Voici les faits:

• Il y a au moins 11 cas dont nous avons connaissance. Mais nous n’en sommes pas absolument sûrs, car ils ne nous disent rien. Il y a eu un cas positif sur la chaîne moteurs dimanche dernier. Récemment, un superviseur de l’usine est tombé malade. Il travaillait sur au moins deux chaînes en contact étroit avec beaucoup de gens.

Entre-temps, le virus continue de se propager dans d’autres usines. Il y a 40 cas à l’usine FCA de Toledo Jeep. La moitié de l’équipe de nuit de l’atelier de carrosserie de Chicago Assembly ne s’est pas présentée jeudi parce qu’un travailleur a testé positif pour le virus.

• Les politiques de la direction ne font rien pour arrêter la propagation du virus. Les conditions dans l’usine violent toutes les précautions de sécurité. Parce que tant de personnes ne viennent pas par crainte pour leur vie et celle de leur famille, l’entreprise double les postes pour maintenir la ligne de production. Nous travaillons dans des espaces très resserrés, nous touchons les mêmes pièces et sommes obligés d’effleurer l’autre quand on le passe.

Les contrôles de température sont plus qu’inutiles. Même si vous avez la maladie, vous n’avez pas forcément de la fièvre. Vous ne présenterez aucun symptôme pendant plusieurs jours. Cela signifie que la mesure de protection vantée par la direction comme la solution ne sert strictement à rien. Ce n’est pas scientifique, c’est juste un gadget de relations publiques. En attendant, l’état sanitaire de l’usine est déplorable.

• Dans le Michigan, il y a plus de 80.000 cas confirmés, et le virus fait son retour. Il y a eu 996 nouveaux cas confirmés mercredi dernier et 715 autres jeudi. Au moins 6.191 citoyens du Michigan sont déjà morts de la maladie.

Il y a cinq mois à peine, il n’y avait que quelques cas aux États-Unis. Aujourd’hui, il y en a 4 millions. Cela vous montre à quelle vitesse la maladie peut s’intensifier. Nos vies et celles des membres de nos familles sont en danger!

Les experts médicaux insistent massivement sur les tests, la recherche des contacts, l’isolement et la distanciation sociale pour combattre la maladie. Mais malgré qu’elles affirment le contraire, les directions des entreprises à tous les niveaux, comme le gouvernement, ont abandonné toutes ces mesures cruciales. Car, pour eux, les profits sont plus importants que nos vies et celles de nos enfants.

Ils nous punissent pour avoir développé des symptômes en nous faisant rester à la maison pendant 14 jours sans salaire. Si vous ne vous en remettez pas, vous êtes laissé pour compte.

Le nouveau protocole, selon lequel pour être considéré comme exposé au virus, on doit être à moins d’un mètre quatre-vingts d’une personne infectée pendant 15 minutes, n’a aucun sens. Nous sommes dans les toilettes, la salle de pause, la cafétéria et le virus pourrait circuler dans l’air dans toute l’usine.

L’United Auto Workers [UAW, le syndicat] travaille avec l’entreprise et tous deux mentent effrontément. Ils ne se soucient pas de nous. Ils nous ont forcés à reprendre le travail avant que la pandémie ne soit sous contrôle, sans autre raison que de protéger les gros actionnaires.

La direction de Ford et l’UAW s’occupent plus du maintien en marche de la chaîne de production que de la santé et de la sécurité des travailleurs et de leurs familles. Nos frères et sœurs tombent malades et nous ne connaissons jamais la vérité. Qui est malade? Qui est mort? Avons-nous été exposés au virus?

Le syndicat met en cause les travailleurs. Il dit que Ford peut licencier des gens pour ne pas avoir respecté le protocole. Le récent bulletin venu du bureau du président de l’UAW dans l’usine Burkie Morris, en dit le moins possible. Ils ne veulent aucune sorte de conflit.

On les voit ne pas signaler des cas, essayer de les dissimuler, garder tout le monde dans l’ignorance. Ensuite, ils nous donnent un tract à la sortie. L’UAW n’a rien fait si ce n’est travailler avec la direction pour nous garder sur les chaînes. Nous travaillons 10,7 heures, ce qui est le maximum que nous pouvons faire d’après la convention. Le syndicat leur donne le feu vert.

Tant que l’UAW gardera le contrôle, la situation ne s’améliorera pas. Elle ne fera qu’empirer.

Par conséquent, nous DEVONS PRENDRE POSITION nous-mêmes!

Nous avons NEUF revendications qui ne sont PAS NÉGOCIABLES:

1. Tous les travailleurs doivent être immédiatement informés de tout cas de COVID-19 et de tous les secteurs qui sont touchés. Cette information ne peut pas être cachée aux travailleurs.

2. Lorsqu’un cas est confirmé, l’usine doit être fermée pendant au moins 24 heures pour un nettoyage en profondeur, non seulement de la zone affectée, mais de toute l’usine. L’entretien préventif et la désinfection quotidienne sont essentiels pour garantir un environnement de travail sûr et confortable.

3. La distanciation sociale doit être mise en œuvre à tout moment – à l’entrée et à la sortie de l’usine et pendant les heures de toilette, de déjeuner et d’autres pauses. Les équipements de désinfection et de nettoyage doivent rester à la disposition des travailleurs, qui peuvent les utiliser comme bon leur semble.

4. Tous les équipements doivent être nettoyés à chaque pause par une équipe de nettoyage distincte, qui aura un équipement de nettoyage, suivra les directives de distanciation sociale, portera des masques et sera rémunérée pour son travail par l’entreprise. Les employés de Ford ne sont responsables ni du nettoyage de l’équipement ni de la rémunération de l’équipe de nettoyage.

5. La chaîne doit être arrêtée pendant 10 minutes chaque heure pour permettre aux travailleurs d’enlever leurs masques, se reposer et se rafraîchir. Si un travailleur a des problèmes de santé sous-jacents l’empêchant de porter un masque dans l’usine, il ou elle doit soit pouvoir porter un écran facial, soit avoir la garantie de retrouver un emploi après la pandémie, et recevoir un salaire complet dans l’intervalle.

6. Les travailleurs doivent avoir des tests réguliers et universels. Les contrôles de température et l’auto-déclaration des symptômes ne sont que de la relation publique.

7. CHAQUE FOIS que les conditions ne sont pas sûres, nous avons le droit de refuser de travailler sans aucune menace de représailles de la part de la direction ou du syndicat.

8. Nous refusons d’être ciblés, enregistrés, licenciés ou harcelés de quelque manière que ce soit pour avoir pris un congé pour nous faire tester ou avoir les résultats. Tout travailleur licencié ou renvoyé chez lui pour avoir pris des jours de congé pour un test doit être réintégré sans perte de salaire. Personne ne peut être puni pour avoir pris un Congé familial et médical (FMLA) pour s’occuper de problèmes de santé familiale et mentale.

9. Le mauvais usage et le traitement abusif des travailleurs temporaires et supplémentaires doivent cesser. La violation flagrante de nos heures et plannings de travail doit cesser. Ils font les mêmes heures de travail et doivent bénéficier des mêmes avantages.

Si vous êtes d’accord avec ces revendications, REJOIGNEZ-NOUS! Faites passer la consigne!

Si vous travaillez dans d’autres usines, formez vos propres comités de sécurité de la base! Aidez-nous à construire le réseau dans chaque usine! ARRÊTEZ LE VIRUS!! SAUVEZ LES VIES!!!

Le Bulletin d'information du travailleur de l’automobile [WSWS Autoworker Newsletter] aidera les travailleurs de l'automobile et les autres à mettre en place des comités de sécurité. Envoyez une E-Mail au WSWS Autoworker Newsletter : autoworkers@wsws.org.

(Article paru d’abord en anglais, le 1er août 2020)